Aujourd’hui, nous allons parler de l’équipe de Guillaume Catinaud : la Nationale 2 Filles. Nous allons essayer de comprendre un peu mieux ce qui rend ce début de saison « compliqué » d’après Guillaume. 

Bonjour Guillaume, cette saison tu endosses un triple rôle au sein du club : Coach, joueur et salarié. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à ton collectif N2. 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? 

G.C : « J’ai commencé le handball (très) tard (23 ans). J’ai commencé ma première saison en tant que joueur. Dès la seconde j’ai commencé à entrainer et me former. Dès l’obtention de mon diplôme, j’ai obtenu un poste d’entraineur dans un club. J’ai ensuite été éducateur sportif pendant un peu plus d’une dizaine d’années. 

J’ai évolué dans différentes structures : clubs (Jacou, Flers, La Roche sur Yon, Cagnes), Comité (Hérault, Orne, Alpes Maritimes), Ligue (Pays de la Loire). J’y ai découvert différents niveaux de jeux (du baby hand à la nationale 3 féminine), différentes philosophies du handball (orienté sur l’attaque, la défense, la dimension physique, tactique, etc.). J’ai surtout fait plein de rencontres enrichissantes avec des personnes que je côtoie encore aujourd’hui dans tous les coins de la France. 

J’ai en 2019 fait un break. J’avais décidé de réorienter ma carrière. Je me suis lancé dans la formation d’adultes. Aujourd’hui, j’ai créé mon entreprise et en parallèle de mon activité au club, je forme les personnes qui souhaitent elles-mêmes devenir formateur.

Comme tu l’as dit, j’ai actuellement plusieurs casquettes au club : salarié, entraineur, joueur. En tant que salarié, je m’occupe de la coordination du secteur jeune : je m’assure que tout se passe dans les meilleures conditions possibles pour que les joueurs, les entraineurs, parents, bénévoles, etc. puissent profiter au maximum. En tant qu’entraineur, je m’occupe de la Nationale 2 filles. Sur le temps qu’il me reste, j’essaie d’en profiter en tant joueur 😊 »

Cette saison est comme un renouveau, on repart à zéro, une bonne partie de l’effectif a été renouvelé. Peux-tu nous parler du recrutement et de l’intégration des joueuses au sein du groupe ?

G.C : « Chaque nouvelle saison apporte son lot de nouveautés et celle-ci n’y fait pas exception. La plus grande nouveauté étant la création d’une équipe 3. Celle-ci évolue actuellement dans le championnat départemental.

En ce qui concerne l’effectif, il a été quasiment renouvelé à 100% par rapport à l’effectif d’il y a 2 ans. En effet, Maeva est la seule « rescapée » de ce groupe. Du groupe initialement prévu l’an dernier (qui n’a pu jouer qu’un seul match), reste dans le groupe de N2 : Lola, Clara, Emma. Pour les autres, certaines (Enola, Noémie) sont montées dans le groupe de la D2, d’autres sont parties pour de nouvelles aventures.

La politique du club étant de s’appuyer sur les joueuses formées au club, nous avons fait monter des -17F de l’an dernier, 3 joueuses que nous avons intégrées au groupe : Léna, Julia, Alicia. Nous avons également eu la bonne surprise de voir certaines de nos anciennes jeunes joueuses réintégrer le groupe : Amandine, Maelys, Carla, Lisa. 

Concernant le recrutement, nous ciblons principalement des jeunes joueuses sortant des structures fédérales ou ayant un parcours dans la filière jeune. Ces jeunes joueuses s’entrainent en général avec la D2. Cette année seule Lily est dans ce cas. 

Enfin plusieurs joueuses venant faire des études dans la région sont venues nous solliciter pour jouer en N2 ou dans l’équipe 3. Le groupe étant très jeune et ayant beaucoup de nouvelles joueuses nous sommes toujours en phase de construction du groupe aussi bien pour l’équipe de N2 que de l’équipe 3. » 

Dans quel état d’esprit est le groupe après cette longue période éloignée des terrains ?

G.C : « C’est un groupe qui est agréable et qui a plaisir à venir s’entrainer. 

La N2F a enfin pu reprendre le chemin des gymnases, comment se sont déroulés la préparation et ce début de saison ? 

Le groupe de nationale 2 étant une équipe réserve, sa préparation est toujours particulière. En effet, une partie du groupe s’entraine régulièrement avec l’équipe fanion (D2F). Le groupe n’ayant pas fait la reprise avec la D2 a repris fin août, pour un premier match le 11 septembre. Notre préparation a donc été très courte. »

Quelles sont tes impressions sur les premiers matchs ? Sur quels points l’équipe peut-elle encore progresser ?

G.C : « Il est très difficile de ressortir une impression générale sur les 5 premiers matchs de championnat que nous avons joués. En effet, le groupe a été différent lors de quasiment tous les matchs. Ainsi les difficultés rencontrées lors d’un match ne reflètent pas forcément celles du suivant. 

Nous avons un groupe de qualité capable de produire de belles prestations comme notre victoire face à BTP (3ème du classement), mais qui reste friable comme lors de notre défaite à la Ciotat (dernier du classement).

Le groupe étant très jeune (en âge et en expérience), il doit s’aguerrir physiquement et mentalement. Il doit acquérir des habitudes de travail pour lui permettre d’être plus régulier et plus performant. Les filles doivent également apprendre à mieux se connaître pour arriver à jouer ensemble la même partition.

Enfin nous pêchons actuellement dans le duel tireur-gardien (moins de 25 buts par match). » 

Peux-tu nous donner 3 mots qui représentent le mieux le club ?

G.C : « Les 3 mots sont : investissement, travail, plaisir

  • Investissement car le club vit et évolue grâce à l’investissement de tous : bénévoles, parents, joueurs, salariés, dirigeants, et qu’il ne pourra continuer à avancer que grâce à l’investissement de tous.
  • Travail car la réussite ne s’obtient par magie. Elle est le fruit d’un travail de longue haleine.
  • Enfin plaisir, car c’est avant tout pour le plaisir que l’on vient s’entrainer, encadrer, arbitrer, encourager, participer … à la vie d’un club. »

Sur un plan plus personnel, comment vois-tu ton avenir ?

G.C : « A l’heure actuelle, c’est difficile de me positionner : j’aime beaucoup ce que je fais au sein du club, ainsi que dans mon entreprise. J’aime également me lancer dans de nouveaux projets et de nouveaux défis. Donc pour le moment rien n’est décidé.

Néanmoins ma priorité à l’heure actuelle est de me consacrer à la saison en cours. Un certain nombre de défis nous attendent, dont le maintien en N2 pour l’équipe réserve. »

Veux-tu dire un dernier mot ou passer un dernier message aux membres du club ?

G.C : « J’aime beaucoup les proverbes, je citerai alors celui qui me parait le plus approprié : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Dans cette période de reconstruction, nous avons besoin de l’aide de tout le monde (joueurs, parents, bénévoles, salariés, dirigeants) pour aller de l’avant. 

Je compte sur vous tous pour faire de cette saison une magnifique saison pour tous ! »

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *